Les astuces pour entretenir un piano

« Sans le piano je me sens effondré. Mais la musique est vie, tant qu’elle résonne, rien ne meurt. Quand il joue, le musicien vit ses souvenirs comme s’ils étaient l’instant présent. » (Daniel Glattauer), pour autant qu’il soit correctement entretenu. Sous ses aspects solides, robustes, le piano steinway paraît une pièce indestructible. Et pourtant, il n’en est rien ! Table d’harmonie, cadre, pédales, touches, marteau, cordes, étouffoir ou encore chevalet, le piano est un ensemble de pièces complexes où elles tiennent toutes un rôle indispensable, bien loin du simple objet de décoration. Instrument vivant, à l’équilibre fragile, il faut alors lui assurer une certaine longévité. Parce qu’en tant que fin mélomane, pianiste dans l’âme, vous aimez jouer sur votre piano steinway, gros plan sur les gestes à adopter pour ne pas en perdre une note.

Où installer votre piano ? 

Le froid, le chaud et l’humidité de l’air, trois paramètres essentiels et étroitement liés au moment de choisir l’emplacement de votre piano. Le piano n’apprécie guère les variations climatiques, hydrométriques et surtout, si elles sont brutales. Un espace trop froid et sec aura alors tendance à faire rétrécir le bois de la table d’harmonie notamment. D’un autre côté, il est également sensible à l’humidité, car cet état entraîne l’oxydation des parties métalliques. Les cordes ne sonnent alors plus correctement, deviennent sourdes et se fragilisent. Bref, pour que votre piano dure le plus longtemps possible et que la mécanique ne se détériore pas, préférez un espace au sein de votre foyer où l’humidité et la température de l’air sont constantes. L’idéal est d’avoir une hydrométrie entre 45 % et 65% pour une température moyenne de 19 degrés Celsius. La température doit être comprise entre 15 et 24° et bien entendu, il faut tenir votre piano à l’écart de toutes les sources de chaleur. Ensuite, laissez un espace entre votre piano et le mur d’au moins 1 à 2 mètres, pour faciliter le passage de l’air. Bien entendu, exit les lieux à courants d’air – couloir, fenêtre ouverte notamment – ou encore les pièces à grande surface vitrée, les sous-sols/sous-toit ou encore le garage, à plus forte raison s’ils ne sont pas correctement isolés. Et si vous veniez à vous absenter pendant longtemps, disposez du papier journal à l’intérieur de votre piano, recouvrez-le d’une couverture en laine sans oublier d’y disposer de l’antimite. Ce sont des astuces de grand-mères certes, mais elles permettent de corriger les écarts d’hygrométrie.  

Comment entretenir les parties du piano ?

Les touches

Si vous avez un piano avec des touches à revêtements plastifiés, utilisez un chiffon doux légèrement humidifié avec de l’eau savonneuse. Si elles sont en ivoire, le nettoyage diffère : utilisez une éponge non abrasive imbibée d’eau savonneuse notamment ou redonnez-lui de l’éclat avec du lait par exemple. Dans tous les cas, un clavier en ivoire jauni toujours avec le temps, c’est ce qui lui donne son charme. 

L’accord, l’harmonisation

Une fois par an à minima et, toujours à la même période, rapprochez-vous d’un professionnel afin de faire accorder votre piano. L’idéal étant de le faire à chaque début de saison. Et, tous les deux à quatre ans, pensez à faire vérifier la table d’harmonie, dépendamment de votre utilisation plus ou moins intensive. Des réglages utiles pour ne pas entraîner un déséquilibre des tensions, profiter d’un touché fluide et uniforme, d’une réactivité précise, garantir la tenue de l’accord, mais surtout, éviter que votre oreille ne s’habitue à sa fausseté ce qui nuit alors au développement d’une bonne oreille. Bien entendu, si vous déménagez, n’attendez pas la date anniversaire pour le faire, mais faites-le régler une fois qu’il sera bien installé. Une étape incontournable pour profiter de sonorités agréables et retranscrire finement les émotions en jouant.

Les parties en bois 

Il existe de nombreuses finitions et chacune, demande des soins distincts, spécifiques. Dans tous les cas, une chose est sûre, proscrivez les produits pour meuble à base de silicone. Ces derniers laissent des résidus et sont surtout très abrasifs. Rien de tel qu’une peau de chamois pour leur redonner de l’éclat. Bien entendu, il existe des produits spécialement conçus, mieux vaut cependant s’en remettre à un artisan compétent. Vous pouvez toujours prévenir les dommages en proscrivant la présence de liquide à proximité, en plaçant de la feutrine en dessous des objets que vous souhaitez mettre en déco. 

L’intérieur du piano

À l’image du ménage de printemps auquel vous vous adonnez chaque année, confiez cette fois-ci le dépoussiérage complet de votre piano steinway à votre accordeur. L’occasion pour lui de vérifier si les nuisibles – souris, mites, vers du bois notamment – n’ont pas endommagé votre piano. En prévention, vous pouvez toujours placer de l’antimite, mais le meilleur des cas : jouer régulièrement reste la meilleure des solutions !

Autant d’astuces qui vous permettront de minimiser l’impact du temps sur le vieillissement de votre piano et éviter les dommages. Autant de conseils que le Mozart de la Castellane, ce petit prodige de 14 ans, devra lui aussi mener à bien. Pour le reste, musique maestro !

Separator image Publié dans News.