Renaud charge Jean-Jacques Goldman et les Enfoirés

Renaud charge Jean-Jacques Goldman et les Enfoirés

De retour sur scène, le chanteur ne veut plus prendre part au spectacle de Tf1 et regrette surtout l’absence de changeurs engagés.

En 2006, il avait averti dans un tube  « J’ai retrouvé mon flingue. » « Mes mots parfois sont des choquants. Attention je déglingue Je dégomme, je décime ». Cette fois ci il vise d’autres cibles telles que Jean-Jacques Goldman et les Enfoirés. Dans un entretien accordé à L’Express, le chanteur, qui lance son nouvel album le 8 avril avant de revenir sur la scène, s’attaque à Jean-Jacques Goldman. « On n’a jamais vu Jean-Jacques Goldman, se servir de son pouvoir ou encore de son talent, pour critiquer une injustice », explique-t-il, déplorant le manque d’auteurs engagés comme il était dans les années 1970-1980.

« La serpillière de la charité »

Ensuite, il s’attaque aux Enfoirés, le spectacle diffusé chaque année sur TF1 qui a suscité l’intérêt de plus de onze millions de téléspectateurs. « Les Restos du cœur, c’est bien, cela permet à la télé et à l’association de gagner beaucoup d’argent, mais je ne savais pas que l’injustice et la misère étaient la serpillière de la charité », tance le chanteur Renaud. « Raison pour laquelle, je ne prends plus parts à l’émission, qui est désormais accessible aux sportifs, aux stars multiples, à Jean d’Ormesson », complète-t-il. L’auteur a pris part à une six reprises aux concerts des Enfoirés qui donnaient la possibilité de nourrir les personnes pauvres.

Fan de musique depuis mon plus jeune âge. Anciennement disquaire (vinyls seulement) retraité.