Spotify sera obligée de compenser les musiciens qu’elle ne payait pas

Spotify sera obligée de compenser les musiciens qu’elle ne payait pas

Cela fait une année que la plateforme de musique en ligne Spotify ne reversait pas les royalties de certains artistes pour lesquels, elle exploitait la musique.

La plateforme a été menacée d’être traduite en justice par un collectif d’éditeurs, avant de trouver un accord.

En tout, Spotify devra reverser vingt millions de dollars d’après l’accord scellé entre la National Music Publishers’ Association (NMPA), une association qui réunit près de huit cents éditeurs musicaux américains, et Spotify. Depuis un an, ce service en ligne de musique avait diffusé de la musique sans un accord de licence, qui lui permettait de la commercialiser via des abonnements payants. En fait, les auteurs de ces musiques, ne recevaient aucun droit que la firme devrait en principe leur reverser. Au lieu de cela, la plateforme continuait à réalisé des bénéfices de ses abonnements payants.

Or il s’agit là d’un scandale pour une entreprise qui affiche une bonne image, car elle a toujours été connue pour son respect des lois et des artistes. Une position qu’elle utilisait, pour critiquer d’autres plateformes qui rémunérait faiblement les artistes. Or d’après les experts d’Audiam, une entreprise experte dans le suivi du paiement des droits aux créateurs sur les sites de streaming, le fait qu’il n’y ait aucun accord de licence est très mal apprécié et répétitif. Presque 25% de la musique proposée aux internautes par ces plateformes n’ont été faites sans aucun accord avec les propriétaires.

Fan de musique depuis mon plus jeune âge. Anciennement disquaire (vinyls seulement) retraité.