The Velvet Underground revisité au Philharmonie de Paris

The Velvet Underground revisité au Philharmonie de Paris

La Philharmonie de Paris organise une exposition dédiée au Velvet Underground qui prendra fin en été. Faisons le tour de la carrière d’un groupe qui a fait la une des médias.

Nous sommes en 1964 quand, Lou Reed et John Cale se retrouvent à New York. Puis la magie opère et ils s’unissent pour jouer ensemble. Plutard, Sterling Morrison intègrent la troupe et ensemble ils créent leur groupe : The Warlocks. Une année ensuite, c’est au tour du batteur, Maureen « Moe » Tucker qui les rejoint. C’est à la naissance du Velvet Underground. C’est à ce moment qu’ils sont repérés par Andy Warhol qui leur propose de les manager. Rencontrent ensuite, Nico, un mannequin allemand qui va ensuite embrasser la carrière de chanteuse dans le groupe.

Leur premier 33 tours sortira en 1967 intitulé The Velvet Underground & Nico. Et sera baptisé « l’album à la banane ». Mais le succès n’est pas au rendez-vous, provoquant par la suite, la dislocation du groupe avec le départ de Nico et de Warhol. Ils lancent leur second album, White Light/White Heat en 1968. Mais, au niveau commercial, c’est encore un échec. Plusieurs différends naissent entre Reed et Cale. Et John Cale se sépare du groupe et Doug Yule arrivera pour prendre sa place.

En 2016, le Velvet Underground fera la une des tabloïds. En fait, la Philharmonie de Paris propose une exposition dédiée au groupe et ce sera aussi l’occasion pour John Cale de jouer à nouveau le premier album du groupe au cours d’un concert rare.

Fan de musique depuis mon plus jeune âge. Anciennement disquaire (vinyls seulement) retraité.