Jolie Garce : le premier album de Shay fruit de plusieurs années de travail

Jolie Garce : le premier album de Shay fruit de plusieurs années de travail

Protégée de Booba, Shay lance son premier album ce 2 décembre.

« Il a fallu cinq années de travail pour arriver à ce résultat ». il faut reconnaitre qu’après son duo avec Booba sur Cruella en 2011, Shay a beaucoup évoluéé. « je n’ai fait que travailler sans cesse », avoue-t-elle. Engagée et appliquée à l’excess, la rappeuse d’origine belge de 26 ans lance Jolie Garce sur le label de Booba, 92i. L’artiste a eu l’audace de présenter des sons R&B moderne, de la pop, des tubes comme La Go, Cabeza, Thibault Courtois, un mélange qui montre une entrée solide de l’artiste.

Plusieurs styles

Dans l’album il n’est pas question de duos, car certains tubes sont chantés et très féminins. Shay dépasse souvent les limites quelquefois resserrées du rap game sans sourciller. «Vous ne verrez aucun duo sur Jolie Garce car je souhaitais d’abord être évalué sur cet opus et travaillé sans appui. » une affirmation claire. Et elle devance d’ailleurs les critiques « j’ai
Chanté des tubes, c’est fringant, explique-t-elle toujours dans un calme très prononcé. Ce fut un défi que je voulais me lancer, car je ne croyais que je pouvais le relever, je me suis étonnée moi-même a interprétés des sons plus chantés ».

Or l’artiste ne faisait que des sons rappés. « Mais désormais, il est question de sortir des sons impressionnants ».

Concernant son image très léchée, elle détaille de façon pragmatique « le design jour un rôle important, car il donne de la force à ma musique qui peut passer outre certaines frontières. Quand ma musique se heurte à une culture impénétrable, mon image alors intervient à son tour ».

Elle représente souvent une reine. «  Je ne veux pas être arrogante quand j’adopte cette stature de femme supérieure, c’est juste pour expliquer qu’il est possible d’être une femme travailleuse et réussir ».

Exemples féminins

Shay a quelques exemples féminins desquels elle s’inspire pour changer comme Grace Jones. Elle explique d’ailleurs que si elle n’était pas entrée dans la musique, elle serait devenue avocate ou femmes d’affaires. « Je souhaite développer ma musique avec de la mode. »